lundi, décembre 05, 2005


Canon concernant le Pape de Rome et sa dignité selon l'Orthodoxie

"Cependant l'évêque de Constantinople aura la prééminence en dignité après l'évêque de Rome, puisque cette ville est la nouvelle Rome". 3e canon du IIe concile oecuménique de Constantinople. "Suivant en tout les décrets des saints pères et reconnaissant le canon lu récemment des cent cinquante évêques aimés de Dieu, réunis dans la ville impériale de Constantinople, la nouvelle Rome, sous Théodose le Grand, de pieuse mémoire, nous approuvons et prenons la même décision au sujet de la prééminence de la très sainte Église de Constantinople, la nouvelle Rome. Les pères, en effet, ont accordé avec raison au siège de l'ancienne Rome la prééminence parce que cette ville était la ville impériale; mûs par ce même motif les cent cinquante évêques aimés de Dieu ont accordé la même prééminence au très saint siège de la nouvelle Rome, pensant que la ville honorée de la présence de l'empereur et du sénat et jouissant des mêmes privilèges civils que Rome, l'ancienne ville impériale, devait aussi avoir le même rang supérieur qu'elle dans les affaires d'Église, tout en étant la seconde après elle..." 28e canon du IVe concile de Chalcédoine. "Renouvelant la législation des cent cinquante saints pères qui se sont réunis dans cette ville impériale gardée de Dieu, et des six cent trente qui se sont rassemblés à Chalcédoine, nous décrétons que le siège de Constantinople jouira des mêmes privilèges que le siège de l'ancienne Rome et obtiendra dans les affaires de l'Église la même grandeur que celui-ci, venant en second après lui; le siège de la grande ville d'Alexandrie sera compté ensuite, puis celui d'Antioche, et après celui-ci, le siège de la ville de Jérusalem." 36e canon du VIe concile oecuménique "in Trullo" (Quinisexte)

JP-BONNEROT (avec son aimable autorisation)