vendredi, janvier 06, 2006

Chosification contre Déification

Le faits sont brutaux et ne peuvent être énoncés que brutalement.
Oui, la guerre que médias, politiques et bonnes consciences confondus pensaient nous dissimuler devient évidente à tous. Après les banlieux, les trains. La suite au prochain épisode.
Ce pays ne peut se reveiller qu'à ce prix.
Beaucoup commencent à penser comme nous, européens identitaires et chrétiens par Foi ou par héritage, quitte à oublier aussi vite leurs vieilles complaisances.
Apparemment, ce n'est pas encore assez. Les français commencent à avoir peur mais, pour l'instant, ils sont encore préts à "acheter" leur tranquillité.

Un jour ils se rendront compte que cela ne marche pas et que tout est cohérent, tout se tient : l'invasion, l'aculturation, le capitalisme apatride, l'europe de Bruxelles, la culture de mort, etc
Et tout cela tient dans la main du Malin, qui, nous le savons, est le Prince de ce monde et se sert de tous ces imbéciles non pour les enrichir et asseoir leur pouvoir, comme ils le pensent, mais pour les entrainer dans la mort de l’Homme.

Il suffit de se retourner quelques instants sur l’histoire récente pour observer les grandes étapes de ce plan qui semble, en s’accélérant, se rapprocher de sa phase finale :
Mort du roi (quand il est « sacré ») (Louis XVI, Nicolas II), mort du père (mai 68), mort de l’homme (avortement, euthanasie). Et chaque fois, le Menteur entraine dans la chute ceux qui l’ont servi et fait croire que Dieu aussi est mort.

Nous sommes seuls contre tous car nous sommes tout ce que ce monde déteste, des individus libres, imprégnés de christianisme, tenant à leur identité et sur lesquels tous ces lavages de cerveau ne fonctionnent pas.

Quand Chirac parle des « enfants de la République », il dit bien car la République est précisément le modèle achevé de ce que le monde (et son prince) propose à l'humanité contemporaine: l'utopie, l'abstraction, l'absence de cultures et d'identités. C'est pour cela que la République est athée et universaliste. Le monde entier peut être ses enfants à condition d'adhérer à son système de pensée ou plutot de non-pensée. L'europe qu'on nous propose est du même ordre et tout le monde peut y prétendre.
En fait, l’objectif à atteindre est une humanité marchandisée. L’homme, à la fois consommateur et produit de consommation. Son destin, ainsi préparé, se limite à acheter et à se faire jeter quand il ne sert plus à rien ou qu'il gène, quelque soit son age ou son état de santé.
Bref, une chose.

Chosification contre Déification.

Tous ceux qui croient que l'Homme c'est autre chose, et en particulier que chaque homme détient en propre cette Lumière qui fait de lui un être unique et sans prix, sont hors système.

La lutte promet d'être longue, sanglante et passionnante.
Est ce que nous vaincrons ?
Je ne serais pas chrétien si j’en doutais un seul instant car « à Lui apartient le règne, la puissance et la gloire » et qu’on est du coté de la Vérité.
Pour ceux qui n’ont pas encore la Foi et qui tiennent à l’héritage de leurs pères, il leur suffit de savoir que c'est déjà une raison suffisante pour combattre.

Lire les témoignages et commentaires sur le train de Nice-Lyon
Blog de François Desouche
Novopress