lundi, janvier 16, 2006

Du danger des forums

Depuis quelques jours, j’ai un peu délaissé Soleil d’hiver. Ce n’est pas bien.
La faute en est la fréquentation, brève, d’un forum chrétien dont, par amour de la paix et charité du même nom, je tairai le nom.
Je n’ai jamais été attiré par les forums.
Je ne savais pas pourquoi et n’aurais su exprimer cette réticence. Sans doute l’atavisme d’un vieux chien qui, même en plein sommeil, grogne et hérisse son poil à l’approche de ce qui lui est étranger.
Par esprit d’aventure et de saine curiosité, je me suis donc entiché de venir renifler d’un peu plus prés cette commuauté.

Cela s’est traduit, malgré l’humble prudence que j’avais jugée bon d’afficher, par quelques vigoureux coups de crocs de la part de certains membres de la meute (rien de péjoratif dans le terme) d’autant plus agressifs que, pour la plupart, ils étaient, eux mêmes, transfuges d’une meute voisine.
Pas de raison de leur en vouloir. Ils sont sur « leur » territoire. Enfin, « leur » …, c’est du moins ainsi qu’ils le perçoivent.
En tout cas, à quelques uns, ils établissent un cordon sanitaire autour d’une communauté ( 308 inscrits) dont la grande majorité reste silencieuse.
Ainsi, si je me réfère au trois principaux interlocuteurs, inscrits en juin 2003 (qui semble la date du début de ce forum), ils comptabilisent respectivement, à l’heure où j’écris ce billet, 796, 1379 et 1484 messages sous leur signature, soit une moyenne de 1 à 1,5 messages quotidiens, plutot longs, croyez m’en, et ceci 7 jours sur 7.
A coté d’eux, 2 inscrits dépassent les 500 messages et 10 les 100 messages.
En dehors de ces 15 membres « actifs », le reste des 308 inscrits sont très en deçà des 50 messages et même 227 ont redigé entre 0 et 5 messages avec, pour cet ensemble, une moyenne de 0,7 message.
Cette petite statistique m’a paru intéressante et je ne sais si ses grandes lignes peuvent se retrouver sur d’autres forums.
Mais la conclusion s’impose : ce n’est plus un forum, c’est une tribune.

Une autre conclusion s’impose à moi.
Manque d’habitude, sans doute, mais comme on dit en ce mauvais français actuel, « ça m’a pris la tête ».
Je veux dire par là que cela m’a tout énervé : le cerveau, l’âme et le sommeil.
La fréquentation d’un forum entraine indiscutablement, tant de la part de celui qui lit que de celle de celui qui écrit et répond une malsaine fébrilité.
Avant de maltraiter le clavier, le cerveau ébullitionne, les sentiments sont mis à rude épreuve soit parce que le cœur se laisse aller à l’agressivité, soit, au contraire, parce qu’on lui fait violence pour la contrôler.
Plutôt amusant : la première nuit, j’ai eu l’impression de dormir au milieu d’une foule bruyante et papotante.
Tout cela ne serait qu’affligeant si le forum en question ne débattait que de faits de société et autres trivialités.
Cela me paraît plus préoccupant pour un forum chrétien si l’on sait que la Paix intérieure nécessite avant tout silence, vigilance et sobriété de l’âme.