samedi, janvier 07, 2006

Persécutions
Chine: On est sans nouvelles de Mgr Han Dingxian, évêque "clandestin" du Hebei
Déjà 3 évêques catholiques portés "disparus"

Rome, 5 janvier 2006 (Apic) Mgr Han Dingxian, évêque catholique "clandestin" de Yongnian, dans la province chinoise septentrionale du Hebei, est porté "disparu", annonce l'agence catholique d'information AsiaNews. Cette disparition du prélat âgé de 66 ans porte à trois le nombre d'évêques catholiques chinois non officiels - c'est-à-dire refusant de s'affilier à l'Association patriotique des catholiques de Chine (APCC) - dont on est sans nouvelles.
Mgr Han Dingxian avait été arrêté en 1999 et maintenu à l'isolement dans un hôtel propriété du gouvernement chinois. Il ne pouvait avoir aucun contact avec les fidèles et même avec sa parenté. Certains pouvaient cependant le voir de temps en temps à la fenêtre. Cela fait déjà quelque temps qu'il n'est plus apparu à la fenêtre et que l'on n'a plus de nouvelles de lui, signale AsiaNews.

L'agence basée à Milan avait lancé en mars dernier une campagne pour faire connaître le sort de cet évêque non officiel, qui a déjà passé une vingtaine d'années en prison. Les autres évêques disparus sont également des prélats du Hebei, place forte des catholiques qui refusent de s'aligner sur la politique de Pékin.

Il s'agit de Mgr Jacques Su Zhimin, âgé de 72 ans, ordinaire du diocèse de Baoding, disparu en 1996, et Mgr François An Shuxin, 54 ans, auxiliaire de Baoding, arrêté et disparu en 1997. Bien que sollicité par des personnalités religieuses et politiques internationales, le gouvernement chinois n'a jamais donné aucune indication sur leur sort.

Notons encore que le Père Wang Wenzhi, un prêtre du diocèse de Mgr Han Dingxian âgé 50 ans, a été arrêté le 11 décembre à Fengfeng, près de Handan, dans le Hebei. Selon l'agence italienne AsiaNews, il se trouverait en isolement dans un hôtel, où il serait soumis à un lavage de cerveau et à des séances de formation politique pour le convaincre d'adhérer à l’Association Patriotique des Catholiques de Chine (APCC) qui regroupe les catholiques reconnus par les autorités de Pékin. (apic/asianews/be)
05.01.2006 - Apic