lundi, janvier 09, 2006

Quand parlez vous ?

Paroles du désert par S.S. Shenuda III
extraits du livre Fleurs du désert
Cahiers / Terre du Ciel

Si vous parlez juste pour le plaisir de parler, c'est une chose.
Si vous voulez atteindre quelque chose par votre parole, c'est autre chose, et cela vous demandera de parler de façon objective et effective.

Dans ce dernier cas voici quelques conseils utiles :

Ne parlez que lorsqu'il y a une oreille prête à vous entendre.

Si vous voyez que la personne à laquelle vous êtes en train de parler ne vous écoute pas, cessez de parler.
Ne parlez pas à une personne qui est épuisée ou fatiguée - que ce soit physiquement ou psychiquement - ou à une personne qui est tendue.

Ne parlez pas à une personne qui est en pleine action et n'a pas le temps de vous écouter, ou n'a pas le temps de comprendre et discuter votre point de vue.
Comme il a été dit avec sagesse: " Une parole dite à propos est comme des pommes en or dans des écrins d'argent. "

Avant de vous adresser à quelqu'un choisissez le moment juste, où son humeur est la meilleure.

Exprimez alors votre opinion et il sera prêt, coeur et esprit, à vous écouter et à vous comprendre.
Il sera ouvert à votre parole.

Si vous voulez que votre parole soit efficace: gagnez d'abord ceux qui vous écoutent. Alors, vous aurez gagné avec votre discours et les fruits qu'il doit porter.

Beaucoup de gens s'efforcent de gagner une discussion par n'importe quel moyen, y compris en perdant ceux auxquels ils s'adressent.

La logique ne suffit pas, il faut aussi de la psychologie...
Celui qui défait son adversaire en lui prouvant qu'il a tort, particulièrement en présence d'autres personnes, n'obtiendra jamais rien de bien de cette personne...
Quiconque interrompt brutalement celui qui parle, sans lui donner la possibilité de poursuivre, et lui répond avant que son exposé ne soit terminé, agissant ainsi en ennemi, ne trouvera jamais dans le coeur de son vis-à-vis la capacité à être convaincu, quelque logique que puisse être son discours.

Celui qui se moque des idées d'un autre, ironisant sur la faiblesse du raisonnement, son illogisme ou son manque de sens pratique, n'atteindra lui non plus aucun résultat.

C'est pourquoi, il vous faut respecter les idées des autres, quelque opposé que vous puissiez leur être.

Répondez poliment et courtoisement.

Essayez de gagner le coeur de celui à qui vous parlez avant de chercher à gagner son esprit.

Alors, avec certitude, vous gagnerez à la fois son coeur et son esprit.

Source