jeudi, février 16, 2006

Les dernières nouvelles du Père Iulian Nystéa en direct du C.O.E. à Porto Alegre

"Pour commencer la journée, le moderateur nous propose un petit jeu, et nous (quelques 7-800 personnes présentes) sommes tous bien d'accord de le jouer: le moderateur annonce / appelle un continent, toutes les personnes de ce continent se tiennent debout, il dit un mot (en anglais) et nous, les participants, devons répéter ce mot à haute voix, tous en même temps, dans notre propre langue. Nous sommes en majorité des européens et des américains. Commencons donc:

* Océanie: hello
* Africa: freedom
* Asia: transformation
* Europe: forgiveness
* Amérique latine: wellcome
* Amérique du Nord: sorry

Oups! Le cri SORRY des quelques centaines d'américains présents a bien resonné dans la salle !

C'est rigolo ce jeu, de projection subliminale et manipulation mentale des groupes, n'est pas?...

Maintenant nous sommes préparés pour commencer l'étude biblique: évangile selon saint Luc, chapitre 4 - le debut du ministère publique de Jésus.

La lecture du texte de l'évangile dans l'anglais de la traduction "Caribbean" nous est faite par un couple: lui, il fait la voix de l'évangeliste qui raconte; elle, elle fait la voix de Jésus. En addition, pour completer cette lecture et mieux la compredre, un ballet nous est proposé: une balerine en vert-printemps (belle femme!) fait Jésus déclenchant son ministère.

Peut être je suis trop sensible, mais pour dire la verité, suite à cette manifestation artistico-théologique je me suis tiré vers le café du coin (car il fait bien chaud à Porto Alegre) pour écrire ces lignes, en me disant que je comprends maintenant pour quoi nombre d'orthodoxes se sont, comme moi ce matin, tiré un beau jour de ce genre d'assemblées..."

Suite