mercredi, mars 22, 2006

Communiqué du Réseau Chrétienté

Le gouvernement, nous le savons depuis novembre 2005, n'est plus à même de protéger les citoyens français.

Il a même choisi de récompenser les casseurs qui, pourtant, sont normalement passibles des assises pour avoir incendié des biens privés.

Depuis une semaine surgissent sur internet des appels à l'insurrection révolutionnaire et au meutre de policiers, appels monstrueux qui restent impunis.

Aujourdhui, nous apprenons que ce même gouvernement laisse partir en fumée 1000 ans de patrimoine culturel et religieux.

Des hordes animalisées ont pénétré dans la bibliothèque de l'Ecole des Chartes (100.000 volumes), sise à la Sorbonne, et ont volé puis répandu sur les trottoirs des environs, et pour certains brûlé devant la chapelle de la Sorbonne, des chartes d'abbayes d'Île-de-France, dans lesquels étaient consignés tous les documents officiels ou de droit privé depuis le Moyen-Âge. Des documents de plus de DIX SIECLES pour certains.

Si le peuple de France est abandonné par son gouvernement, il pourra et saura se défendre.

En revanche, des livres, des manuscrits, des cartulaires, eux, ne peuvent se défendre.

Le Réseau Chrétienté constate que l'Etat a failli à trois missions majeures :

- Protéger l'intégrité du territoire
- Protéger les citoyens et leurs biens
- Protéger et transmettre le patrimoine culturel et religieux

Le Réseau Chrétienté appelle les autorités de l'Etat à un sursaut immédiat et vital.

Nos dirigeants ont hérité de 15 siècles d'histoire, de patrimoine, de culture. Non seulement aujourd'hui le nient-ils (ridicules, seuls au monde), mais encore laissent-ils désormais partir en flammes ou dans les caniveaux de la république ce que nos ancêtres ont construit, écrit, pensé, siècle après siècle.

La Chrétienté est aux mains d'illégitimes margoulins.
Il est temps de la leur reprendre.