jeudi, mars 02, 2006

Ecce Homo

Cela arrive souvent, « on tombe de haut ».
En fait, « il » tombe de haut. Ce frère, cet ami, estimé, respecté, doué de tant de vertus, aimé.
Tout d’un coup, comme dans une de ces mauvaises séries, son "beau" visage se déforme et laisse voir la méchanceté, la jalousie, la colère, le mensonge, le péché.
Tout d’un coup, il tombe, foudroyé.
Ecce Homo.
Pilate ne connaissait pas Dieu. Mais il connaissait bien l’Homme. Comme tous les romains de son temps, il en était cynique … et, sans doute, triste.
Ecce Homo (Jn 19,5). Voici l’Homme. Il ne dit pas, « Voici, cet homme, ce Jésus que vous accusez », mais bien « Voici l’Homme »
Cette créature, battue et vaincue, ce roi de dérision, c’est l’Homme, en vérité.
C’est parce que nous l’oublions que nous pouvons « tomber de haut » de ce piédestal où nous nous plaçons car, ne nous y trompons pas, en y plaçant ceux qu’on aime, c’est nous même que nous idolâtrons et quand ils tombent, nous tombons.
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même », non pour l’image que tu te fais de toi-même, mais pour ce que tu sais et dois savoir de ton péché, de tes misères et que ton prochain et toi-même partagez en votre humanité.
Voilà pourquoi Ma passion, Mon humiliation. Parce que sans elle, Je ne suis pas vous et que vous ne pouvez pas être Moi.

Parfois aussi, dans nos rapports avec nos frères, la violence prend sa part. Il paraît même que lors de certains conciles, on en vint aux mains.
Alors la langue devient la pire des choses.
Ne réponds-tu rien? Qu'est-ce que ces hommes déposent contre toi? Jésus garda le silence.(Mat 26, 63-64)
Jésus comparut devant le gouverneur. Le gouverneur l'interrogea, en ces termes: Es-tu le roi des Juifs? Jésus lui répondit: Tu le dis. Mais il ne répondit rien aux accusations des principaux sacrificateurs et des anciens.
Alors Pilate lui dit: N'entends-tu pas de combien de choses ils t'accusent? Et Jésus ne lui donna de réponse sur aucune parole, ce qui étonna beaucoup le gouverneur. (Mat 27, 11-14)
Jésus garda le silence.
Non, bien sur, parce qu’Il n’avait plus rien à dire, Lui, le Verbe qui renverse ceux qui viennent l’arrêter au seul énoncé de Son identité.
Il garde le silence pour ne pas aggraver le péché de ses accusateurs, pour ne pas les induire en tentation.
Mettons nos pas dans les siens.