vendredi, mars 10, 2006

La Gueuse et le Lys
Deux beaux extraits du blog "la messe en mer"

Prenons trois points essentiels du règne démocratique et qui, j’en suis sûr, font l’unanimité au sein des hommes de « bonne volonté ».
Prenons ces trois principes que l’étudiant basique annone religieusement quand il n’a pas encore sombré dans le relativisme intéressé et cynique du goret post-moderne …
Donc la sainte trinité droit de l’hommiste : Liberté-Egalité-Fraternité.

La liberté républicaine c’est le laid qui devient beau, l’injuste qui devient juste parce que l’on décide d’ y croire, la liberté c’est le relativisme paroxystique d’un corps qui tombe d’une falaise alors qu’il espérait s’envoler et qui ne comprend pas pourquoi il vole, à grande vitesse, dans la mauvaise direction, vers le sol. Cette liberté c’est Napoléon, Austerlitz puis Waterloo, le sublime puis le pathétique, le tout accommodé d’hectolitres de sang humain.

L’égalité démocratique, pour faire court, c’est l’égalité radicale de tous devant la loi, du débile comme du surhomme, et qu’ils se plient ces cons, sinon c’est goulag ou Buchenwald, au choix selon les théories rouges ou brunes. En fait pas de choix, juste une position géographique… Pour les bourgeois de l’âme, dont les oreilles sifflent ici comme une locomotive à vapeur, et qui m’objecteraient amalgames et imprécisions je les renvois à Thucydide et à Platon, qu’ils méditent aussi sur la guerre du Péloponnèse. Ainsi, tout a déjà été dit depuis fort longtemps…

Quant à la Fraternité athée c’est maintenant ! Banlieues en feu, bancs anti-clochards, adultères, trahisons, peur, racisme, pornographie… j’en passe et des pires.



Les armes de France, les armes du Roi de France sont : « d’azur à trois fleurs de lys d’or »… Ici, pas d’aigle, pas de lion, pas de léopard, pas d’ours, mais trois fleurs.
Fleur de lys, symbole de la pureté, couleur symbole du soleil et de la lumière, symbole marial, symbole de soumission à la volonté divine.

Trois fleurs, chiffre ô combien symbolique pour nous chrétiens, puisque c’est le symbole de la Très Sainte Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit. Traditionnellement les armes sont représentées dans un armorial, portées par des lions, des aigles, des ours et autres animaux évoquant puissance, force ou terreur. Pour nos "tyrans", rien de semblable : ce sont des Anges qui portent les armes de France ; les fleurs de France, pour ainsi dire.
Ainsi, les tyrans Capet qui ont détruit ce pays, réduit à néant ce qu’il aurait pu être, fait de ce pays un dépotoir qui n’a pu revivre que par l’action de la sainte république et du pacifique Napoléon, symbolisaient la soumission à Dieu et à sa volonté, le désir d’œuvrer à l’établissement du Royaume du Christ sur terre et avaient à cœur d’agir selon les vertus chrétiennes.

Encore une fois, l’école laïque, gratuite et obligatoire a bien déformé nos esprits pour que nous ne soyons même pas capables de nous rendre à l’évidence de la grandeur divine de la royauté française.
Nous avons remplacé le désir de Bien par celui de la division.