samedi, avril 15, 2006

15 avril (2 avril julien)
Samedi de Lazare

Ayant pitié des larmes de Marthe et Marie,
Christ notre Dieu,
tu ordonnas de rouler la pierre du tombeau ;
par ton appel, tu ressuscitas le mort
et tu brisas les verrous de l’Enfer,
afin de fonder notre foi
en la vivifiante résurrection de l’univers.
Gloire à ta puissance, Sauveur,
gloire à ton pouvoir souverain,
gloire à toi qui par ton verbe, maintiens le monde entier.

Cathisme I, t.1

Le samedi de Lazare occupe une place très spéciale dans le calendrier liturgique. Il est en dehors des quarante jours de pénitence du Carême ; il est aussi en dehors des jours douloureux de la semaine-sainte, – ceux inclus entre le lundi et le vendredi. Avec le dimanche des Rameaux, il forme un court prélude joyeux aux jours douloureux. Un lien topographique l’unit au dimanche des Rameaux : Béthanie est le lieu de la résurrection de Lazare et aussi le point de départ de l’entrée de Jésus à Jérusalem.
Père Lev Gillet