vendredi, avril 07, 2006

L'Annonciation à la Vierge Marie,
Mère de Dieu
7 avril (25 mars julien)

« Nous t'offrons encore ce culte raisonnable et non sanglant. Et nous T'invoquons, nous te Prions et nous Te supplions : Envoie ton Esprit-Saint sur nous et sur les dons qui sont ici présentés, Et fais ce Pain, Corps Précieux de ton Christ, Et ce qui est dans ce calice – Sang précieux de ton Christ, Opérant le changement par ton Esprit-Saint." Liturgie de Saint Jean Chrysostome

Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.

Du ciel fut envoyé l'Archange Gabriel pour annoncer à la Vierge sa conception ; en route vers Nazareth, il méditait sur la merveille étonnante : Comment ! le Très-Haut, l'Infini, va naître d'une Vierge ! Celui qui a pour trône le ciel, et pour escabeau la terre, va trouver place dans le sein d'une femme ! Celui que les Chérubins à six ailes et les Séraphins aux yeux innombrables n'osent regarder accepte de prendre chair en elle par sa seule parole (Stichères du lucernaires des vêpres)

L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.

Terre sans semailles, réjouis-toi, buisson qui brûles sans être consumé, abîme insondable au regard ; réjouis-toi, viaduc menant de terre jusqu'au ciel, échelle que Jacob a contemplée, vase divin contenant la manne des cieux ; réjouis-toi qui nous libères de la malédiction, espérance d'Adam et son relèvement ; le Seigneur est avec toi.

L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.
Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ?

La Vierge pure dit à l'Archange de Dieu : Tu m'apparais sous les traits d'un mortel et tes paroles dépassent la raison humaine. Tu dis que le Seigneur est avec moi et qu'il habitera dans mon sein, mais comment deviendrai-je, dis-le-moi, le séjour de l'Infini, le temple saint du Seigneur qui siège sur le trône des Chérubins ? Comment cela se fera-t-il, puisque le mariage m'est inconnu, comment donc enfanterai-je un enfant ?

L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.
Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu.

L'Archange lui répondit : Lorsque Dieu le veut ainsi, les lois de la nature sont renversées, il opère des prodiges surhumains ; crois-moi, je dis la vérité, Vierge toute sainte et immaculée.

Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.

Alors la Vierge s'écrira : Qu'il me soit fait selon ta parole à présent, j'enfanterai le Dieu transcendant, de ma chair s'incarnera le seul Tout-puissant pour ramener les hommes à leur ancienne dignité par la fusion de sa divinité et de notre humanité.