mardi, avril 18, 2006

Les convulsions du Vaincu

Rarement la Semaine Sainte a été précédée d'autant d'actes ou d'écrits contre la foi.
Repassons rapidement ces attaques en revue :

- Il y eut la prière : jugée d'abord inefficace en particulier pour les malades, elle apparaît dans le Monde comme mauvaise pour la santé!
- (Dans le même esprit que le Da Vinci Code) nous avons assisté au battage médiatique de "l'évangile de Judas", qui remet en cause la Passion et les paroles du Christ prononcées lors de la Cène, commémorée le Jeudi Saint.
- Certains s'en sont pris à la Croix et à sa représentation, estimant qu'il n'était pas sûr que le Christ ait été crucifié comme tant de témoins visuels de l'époque l'ont reporté. Ceci à quelques jours du Vendredi Saint.
- Un autre n'a pas craint le ridicule en remettant en cause l'action de Dieu au moment du franchissement de la mer Rouge, dont les flots se seraient ouverts grâce à une conjonction heureuse de vents. Il n'empêche que cette lecture est dans la liturgie du Samedi Saint.
- Samedi, c'est Tincq, le chroniqueur « religieux » du Monde, qui remettait en selle le blasphème concernant Jésus et sainte Marie-Madeleine.
Source