mardi, avril 18, 2006

Mercredi Saint

La Courtisane s’approche de toi pour verser sur tes pieds, Dieu de bonté,
avec ses larmes le précieux parfum, et de la pestilence du mal, sur ton ordre, elle est délivrée,

tandis que le disciple ingrat de ta grâce comblé, le rejette et s’enfonce dans la boue
en te vendant par avarice.
Gloire, ô Christ, à ta miséricorde infinie.

Cathisme I